Édouard Philippe a présenté mercredi matin un panel de mesures pour répondre à la colère des "gilets jaunes". À trois jours de la journée de mobilisation du 17 novembre, le Premier ministre confirme l'augmentation de la prime à la conversion, la défiscalisation du chèque carburant et la fin du chauffage au fioul.

Edouard Philippe veut répondre à la colère des Français face à la hausse du carburant.
Edouard Philippe veut répondre à la colère des Français face à la hausse du carburant. © Radio France / Stéphanie Berlu

Trois jours avant le mouvement des "gilets jaunes" contre la hausse des prix des carburants, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé ce mercredi sur RTL toute une série de mesures pour répondre à cette colère. Ces mesures coûteront environ 500 millions d'euros à l'État. Mais Édouard Philippe a répété que la taxe sur le carburant prévue l'an prochain n'allait pas être annulée

Non, on ne va pas annuler la taxe carbone, nous n'allons pas changer de pied.

Une "super prime" à la conversion

La prime à la conversion, qui vise à aider les Français à remplacer un véhicule ancien par un autre moins polluant, va être élargie et renforcée. Elle sera notamment doublée pour les 20% de ménages les plus modestes, et passera ainsi de 2 000 euros à 4 000 euros ce "qui permettra d'acheter un véhicule d'occasion".

Le gouvernement financera, d'ici la fin du quinquennat, un million de primes au lieu des 500 000 prévues. Actuellement, 280 000 primes ont déjà été attribuées. Selon Édouard Philippe, cette mesure sera "financée par le budget de l’État".

Élargissement du chèque énergie

Le chèque énergie est versé aux ménages les plus modestes pour les aider à payer leurs factures (gaz, électricité, etc). Il sera élargi pour passer de "3,6 millions à 5,6 millions" de foyer concernés, a annoncé le Premier ministre. Son montant sera lui revalorisé, il va augmenter de 50 euros pour atteindre les 200 euros. Le coût de cette mesure avoisine 200 millions d'euros.

Défiscalisation du chèque carburant

Le gouvernement va défiscaliser les aides à l'achat de carburant versées par les collectivités territoriales, comme c'est le cas dans les Hauts-de-France. Cette mesure de défiscalisation concernera aussi les "aides au covoiturage".

Le Premier ministre veut aussi faire bénéficier les "grands rouleurs" du dispositif d'indemnités kilométriques et "l'élargir pour les petites cylindrées".

Une prime pour en finir avec les chaudières au fioul

Le gouvernement s'est fixé l'ambition de supprimer d'ici dix ans les chaudières individuelles au fioul. Pour cela, le Premier ministre souhaite une prime pour permettre à ces ménages de changer d'équipement.  Il promet de prendre en charge "un tiers du coût global"

Les blocages ce samedi seront sanctionnés 

Édouard Philippe met également en garde les "gilets jaunes", qui ont prévu de manifester samedi un peu partout en France. Il rappelle que "la loi s'applique" et que "l'entrave à la circulation, c'est sanctionné". 

Je le dis aux Français : vous avez le droit de manifester, bien sûr, mais il faut respecter la loi.

Emmanuel Macron sera l'invité du 20 heures de TF1 ce mercredi soir pour expliquer ces mesures.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.