Après les distributeurs reçus à l'Elysée, des patrons de grandes surfaces qui ont avoué avoir vendu des produits Lactalis après leur interdiction, c'est au tour du patron de l'entreprise, Emmanuel Besnier, d'être convoqué ce vendredi pour s'expliquer devant le ministre de l'économie Bruno Le Maire.

Un portrait d'Emmanuel Besnier, patron de Lactalis, placardé par des producteurs de lait en colère lors de la crise de l'été 2016
Un portrait d'Emmanuel Besnier, patron de Lactalis, placardé par des producteurs de lait en colère lors de la crise de l'été 2016 © AFP / CITIZENSIDE / Ronan Houssin / Citizenside / CrowdSpark

Le patron de Lactalis sera au rendez-vous fixé par le gouvernement, ce vendredi, même si Emmanuel Besnier fuit en général ce genre de rendez-vous avec les pouvoirs publics. En vrai libéral, il tient à son indépendance et ne veut pas avoir affaire à eux. Il fuit les médias, à tel point que ses salariés disent ne pas pouvoir le reconnaître. 

Emmanuel Besnier est à la tête d'un géant de l'agroalimentaire mais il ne met jamais les pieds au ministère de l'Agriculture : en pleine crise des producteurs laitiers contre Lactalis, accusé de pratiquer des prix bien trop bas, le ministre de l'Agriculture d'alors, Stéphane Le Foll reconnait même ne pas avoir son numéro de téléphone portable. 

Ceux qui l'ont pratiqué disent de lui qu'il est très professionnel et exigeant, mais qu'il ne réfléchit qu'à l'aune de la rentabilité de son entreprise, peu importe les conséquences. 

Une entreprise à son image : muette, qui refuse de publier ses comptes et ses marges, à part son chiffre d'affaire annuel de 17 milliards d'euros, et qui muselle ses syndicats, réduits à la portion congrue.

Famille de milliardaire

Emmanuel Besnier, à 46 ans, fait partie des 39 milliardaires français, comme deux autres des membres de sa famille. D'après le dernier classement Forbes publiés en mars 2017, "Son frère Jean-Michel Besnier et sa soeur Marie Besnier Beauvalot sont 14e ex-aquo du classement avec une fortune estimée à 4 milliards de dollars. Ces derniers, avec leur grand frère Emmanuel, possèdent des intérêts en Italie avec Parmalat et les Frommageries Bel, qui produit Baby Bel, La vache qui rit et Boursin" explique France 3 régions sur son site, qui a publié une évolution de la fortune familiale.

Ce vendredi, Emmanuel Besnier, malgré sa discrétion, devrait bien faire le déplacement au ministère : c'est dire si l'heure est grave.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.