la cour des comptes présente son rapport annuel
la cour des comptes présente son rapport annuel © reuters

La Cour des comptes a rendu son traditionnel rapport annuel ce matin. Un rapport mitigé. Le gouvernement fait des efforts mais Il y a encore trop de dépenses inutiles, de mauvaises gestions ou de privilèges contestables qui plombent le déficit du pays.

Pas de tableau noir donc mais il faut faire plus. Pour son président Didier Migaud, le gouvernement fait des efforts "considérables" de discipline budgétaire, mais il est trop optimiste. Pour l'année en cours, "l'atteinte de l'objectif de déficit public" du gouvernement, soit 3,6% du PIB, "n'est pas assurée à ce stade", a-t-il dit.

Peut mieux faire.

Des radars automatiques qui ne rapportent pas autant qu'ils devraient. Des privilèges qui perdurent pour les cheminots et leurs familles à la SNCF. Pôle emploi qui ne fait pas assez pour lutter contre les fraudes à l'assurance chômage. Ce ne sont que quelques exemples de ce que l'on trouve dans le rapport de la Cour des comptes. Un rapport qui fait, comme chaque année, la liste de ce qui pourrait être amélioré pour éviter les gaspillages inutiles à l'heure où le gouvernement lutte contre les déficits.

La cour des comptes salue l'effort conséidérable du gouvernement pour réduire le déficits publics mais les effets ont été plus lents. Le reportage de Delphine Simon.

L'insuffisance des contrôles sanitaires épinglée par la Cour des Comptes.

Un rapport trés fournit qui se penche aussi sur les contrôles sanitaires. Ils sont mauvais. On apprend qu'en 2012 seuls 41 % des contrôles portant sur des problèmes sanitaires majeurs dans des entreprises alimentaires, se sont soldés par des sanctions pour les industriels. Exemple avec Spanghero au coeur du scandale de la viande de cheval. L'entreprise avait juste reçu un avertissement, alors que les inspecteurs avaient découvert l'absence d'étiquettes indiquants les dates limites de consommation sur des lots de viande.

La cour des comptes pointe de graves lacunes dans les contrôles des agents de la direction générale de l'alimentation. Le reportage de Philippe Lefebvre.

Les objectifs de la France pour 2013 ne seront pas atteints. C'est ce que confirme l'économiste Xavier Thimbaut directeur du département analyse de l'OFCE, l'office francais du commerce extérieur. Il était l'invité d' Angélique Bouin dans le journal de 18h.

Pour Didier Migaud, le président de la Cour des comptes, l'effort de réduction de la dépense publique doit être "poursuivi et amplifié sur les trois prochaines années".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.