Selon une étude publiée ce samedi par le ministère du Travail, le nombre de contrats d'apprentissage est en hausse pour la quatrième année consécutive. Près de 300 000 contrats ont été signés l'année dernière.

L'ouverture de l'apprentissage jusqu'à 30 ans a largement contribué à la hausse de 2,1% des nouveaux contrats en 2017
L'ouverture de l'apprentissage jusqu'à 30 ans a largement contribué à la hausse de 2,1% des nouveaux contrats en 2017 © Getty / Tom Werner

De plus en plus d'apprentis, de moins en moins jeunes

Depuis janvier 2017 et le début de l’expérimentation qui a ouvert les portes aux candidats de 26 à 30 ans dans plusieurs régions pilotes, l'apprentissage connaît un regain d'intérêt. Une expérimentation qui a depuis été généralisée par la réforme de l'apprentissage votée cet été.

Ces apprentis, plus âgés qu'avant, ont souvent déjà eu une expérience sur le marché du travail. Ils sont aussi, en général, plus diplômés. Et donc, plus recherchés par les entreprises.  

Dans le détail, c'est le secteur du transport et de la logistique qui en est le plus friand. On en retrouve également beaucoup sur les chantiers, dans la construction, alors que leur présence tend à diminuer dans le secteur industriel.  

C'est dans les PME qui comptent entre 10 et 250 salariés que les apprentis trouvent majoritairement leur place. 

Alors que leur recrutement marque le pas dans les très petites, comme dans les très grandes entreprises.  Le secteur public fait en revanche figure de bon élève. Avec une hausse de 7% sur un an du nombre d'apprentis.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.