C'est le pari du ministère de l'Économie. Bercy veut déployer d'ici la fin de l'année dans toute la France un algorithme testé en Bourgogne Franche-Comté et qui permet de détecter, très en amont, les entreprises en difficultés.

Un algorithme permet d'aider à venir en aide aux entreprises qui connaissent des difficultés
Un algorithme permet d'aider à venir en aide aux entreprises qui connaissent des difficultés © Getty / picture alliance / Contributeur

Souvent, quand une entreprise rencontre des difficultés qui l'amènent à se tourner vers l'État, c'est déjà trop tard. C'est en partant de ce constat que les équipes de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi de Bourgogne Franche-Comté ont imaginé Signaux Faibles.

Porté par une start-up publique, le logiciel testé depuis 2016 met en commun les données financières et sur l'emploi dont dispose l'État via la Banque de France, les Urssaf, ou les directions des entreprises. Passées à la moulinette de l'algorithme, ces données peuvent laisser apparaître un faisceau d'indices, comme le départ d’un collaborateur, la hausse du chômage partiel ou les premières factures impayées, et de dessiner le profil des entreprises fragiles.

Trouver des solutions avant que ce soit trop tard

"Si l'on détecte les entreprises en difficultés 18 ou 24 mois plus tôt qu'aujourd'hui, un certain nombre d'outils de l'État sont encore efficaces et accessibles", explique Thomas Courbe, directeur général des entreprises. "Très en amont, on peut par exemple mobiliser des prêts de la Banque publique d'investissement, mettre en place un accompagnement du dirigeant ou des formations pour les salariés, ce qui n'est plus possible ensuite".

L'an dernier, Signaux Faibles a permis de détecter 63 entreprises en Bourgogne Franche-Comté.
Le dispositif sera déployé d'ici l'été en Auvergne Rhône Alpes et Nouvelle Aquitaine, puis dans toute la France avant la fin de l'année.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.