Le Parlement a définitivement autorisé mercredi les emprunteurs à renégocier leur contrat d'assurance pendant toute la durée d'un prêt immobilier.

Le Parlement a définitivement autorisé les emprunteurs à  renégocier leur contrat d'assurance pendant toute la durée d'un prêt immobilier.
Le Parlement a définitivement autorisé les emprunteurs à renégocier leur contrat d'assurance pendant toute la durée d'un prêt immobilier. © Maxppp / Jean Francois Frey

A partir de la date de publication de la loi au Journal Officiel, la disposition sera applicable à toutes les offres de prêt. Si vous avez déjà signé votre contrat, vous pourrez bénéficier de cette réforme à partir du 1er janvier 2018 et changer de contrat d’assurance-emprunteur chaque année, si vous le souhaitez, à la date anniversaire de votre prêt.

Si vous avez un crédit en cours, vous avez donc intérêt à relire très attentivement les clauses de votre contrat d’assurance et à comparer ensuite, pour voir si vous pouvez réduire les coûts en faisant jouer la concurrence. Les spécialistes estiment que la mesure devrait permettre de gagner entre 500 et 700 euros par an sur des contrats dont la durée peut aller jusqu'à 25 ans. Car les tarifs sont extrêmement variables d'une banque à l'autre, du simple au double de l'établissement le plus cher à celui le moins cher et l’assurance pèse très lourd dans le coût total de l’emprunt : un tiers et jusqu’à 50%. Les garanties sont également très différentes et méritent d'être vérifiées d'autant qu'elles ne pourront pas être inférieures dans le nouveau contrat.

Un impact important pour les banques

L'enjeu est important, car les banques sont actuellement en situation de quasi-monopole. Jusqu’ici, on pouvait changer d’assurance uniquement au cours des 12 premiers mois suivants la signature du prêt. Un délai très court qui a conduit peu d’emprunteurs à en bénéficier : seulement 12% des contrats en cours. Cela va probablement fortement évoluer. Environs huit millions emprunteurs vont pouvoir en bénéficier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.