Familles rurales publie ce jeudi son enquête annuelle sur la consommation de fruits et légumes en France et relève une importante hausse des prix en 2018. Plus globalement, la variation des prix depuis 2010 est telle que consommer "5 fruits et légumes par jour" demeure compliqué dans les foyers français.

Familles rurales a comparé les prix des fruits et légumes et les habitudes de consommation des foyers français (illustration).
Familles rurales a comparé les prix des fruits et légumes et les habitudes de consommation des foyers français (illustration). © AFP / Georges Flayols / Mood4Food

En 2018, les familles françaises ont payé leurs fruits et légumes 4,5 % plus cher qu'en 2017, en moyenne. Cet écart, issu de l'enquête annuelle de l'Observatoire des fruits et légumes de Familles rurales, publié ce jeudi, vient souligner les importants écarts de prix d'une année à l'autre depuis 2010, alors que les autorités sanitaires prônent une alimentation saine et recommande de manger, chaque jour, cinq fruits et légumes.

Familles rurales a ainsi estimé que, pour un foyer de quatre personnes, il faut débourser entre 115 et 255 euros chaque mois pour atteindre cet objectif quotidien de cinq fruits et légumes, un montant qui pousse deux familles sur trois à renoncer aux recommandations du Plan national nutrition santé.

L'association a distingué plusieurs profils de consommateurs pour établir son panel : des familles "à l'affût des prix bas", des familles qui ne consomment ni bio ni exclusivement des produits locaux, des familles "adeptes du cultivé en France" et des familles qui consomment bio exclusivement, ces dernières dépensant chaque mois plus de cent euros de plus, pour manger bio, que les trois premières.

Capture d'écran de l'étude de Familles rurales
Capture d'écran de l'étude de Familles rurales / Observatoire des prix des fruits et légumes - 23 août 2018

Les écarts de prix se creusent pour les fruits bio

Ces différences de prix ont été obtenues en comparant le prix moyen au kg d'un panel de huit fruits et huit légumes. Et selon l'étude, si l'écart entre les légumes issus de l'agriculture biologique et ceux produits de façon conventionnelle se resserre, c'est l'inverse pour les fruits bio. 

En moyenne, les légumes bio sont vendus 4,18 euros au kilo, contre 2,25 euros pour les légumes conventionnels, quand les fruits bio affichent un prix de 7,67 euros, contre 3,91 euros au kilo pour les fruits conventionnels. Résultat, 60 % des foyers sondés souhaiteraient consommer davantage de bio mais n'en ont pas les moyens.

Familles rurales note en revanche la forte popularité des produits locaux et saisonniers, préférés par les consommateurs de l'enquête. La fraîcheur des produits vient ensuite, devant le prix ou le bio.

Capture d'écran de l'enquête Familles rurales
Capture d'écran de l'enquête Familles rurales / Observatoire des prix des fruits et légumes - 23 août 2018

Pourtant, parce qu'elles y ont plus facilement, accès, les familles de l'enquête se tournent prioritairement vers les grandes surfaces. Enfin, l'étude note qu'acheter français demeure plus cher qu'acheter des produits d'importation, mais de peu (+2 % en moyenne).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.