Les 550 salariés de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne en Normandie se retrouvent à la porte de leur raffinerie. Les caisses du groupe suisse sont vides. Trois raffineries en Europe mettent temporairement la clef sous la porte aujourd’hui.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.