daniel picart président du marché du porc breton
daniel picart président du marché du porc breton © MaxPPP / PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Pour tenter de résoudre la crise dans laquelle la filière porcine est plongée depuis une semaine, une table ronde a eu lieu cet après-midi au Ministère de l’Agriculture. Cooperl et Bigard, les deux acheteurs à l'origine du bras de fer avec les éleveurs, ont refusé l’invitation. Selon Daniel Picart, président du MPB, la cotation au Marché du porc breton devrait reprendre, demain, mardi.

La table ronde a démarré à 15h00 au ministère de l’Agriculture. Autour de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, plusieurs représentants des éleveurs et les responsables du marché du porc breton (MPB) sont venus défendre la filière porcine bretonne. Les syndicats agricoles ont demandé l'intervention de l'État de façon à pouvoir continuer "à abattre des cochons en plus grand nombre et à les stocker avant de pouvoir les vendre".

Des demandes qui ont été entendu : selon Daniel Picart, président du MPB, la cotation au Marché du porc breton devrait reprendre, demain, mardi. "J'avais mandat aujourd'hui d'annoncer que le marché se tiendrait demain mardi, à l'heure normale c'est-à-dire 11 heures.Par contre sans être satisfait, car à l'heure ou l'on vous parle Cooperl et Bigard ne reviennent pas".

Les réactions des acteurs de la filière porcine, aux micros de Kevin Blondelle

Depuis lundi dernier, aucune cotation n’a eu lieu au marché de Plérin, après la décision de Bigard et la coopérative Cooperl, deux des principaux acheteurs du MPB, de ne pas se présenter aux séances du marché. Le prix du porc français, fixé par le gouvernement à 1€40 le kilo, serait, selon eux, trop élevé.

Vendredi, le président du MPB Daniel Picart avait estimé que la "table ronde (allait) décider de la vie ou de la survie du Marché du porc breton, et (...) de la filière porcine".

Les industriels réclament le retour d’un prix libre

La coopérative Cooperl, qui représente 19% des achats au MPB, voudrait "un retour à un prix de marché libre" dicté par l'offre et la demande. Bigard/Socopa, leader du marché de la viande en France, qui représente 7% des achats au MPB, est sur la même longueur d'onde.

Tous deux rencontreront le ministre de l'Agriculture mardi et mercredi, "afin d'aborder des questions de court terme, dont celle de l'exportation, mais aussi les perspectives pour ces deux entreprises majeures dans le domaine du porc", selon le ministère.

porc infographie
porc infographie © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.