Le groupe Saint Jean Industries a été autorisé par le tribunal de Nanterre, a reprendre la Fonderie du Poitou. Ses dirigeants, qui ont promis de préserver 395 des 455 emplois, sont venus répondre aux salariés qui restent inquiets.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.