La hausse de février efface la baisse de janvier.
La hausse de février efface la baisse de janvier. © MaxPPP

Les chiffres du chômage sont en forte hausse avec 0,6% sur 3 mois, pour la catégorie A, les chômeurs qui n'ont eu aucune activité en métropole. La hausse de février efface la baisse de janvier.

Le chômage repart à la hausse en février pour atteindre 3,59 millions de demandeurs d’emploi après une nette baisse en janvier.

Ces chiffres de pôle emploi sont annoncés alors que le projet de loi sur le code du travail est présenté en conseil des ministres. Cette réforme est annoncée comme une réponse au chômage de masse.

38.400 personnes se sont inscrites à pôle emploi

En février, 38.400 personnes se sont inscrites à pôle emploi en métropole. Cette forte hausse efface la baisse du mois précédent. En janvier, pôle emploi avait enregistré une baisse de 27.900 personnes. Les services statistiques évoquaient alors des événements « inhabituels et inexpliqués ».

Cette hausse de février est la plus forte enregistrée depuis septembre 2013. Elle s’explique en grande partie par l’entrée en catégorie A de personnes "déjà inscrites à Pôle emploi mais qui exerçaient une activité (catégories B et C) les mois précédents", explique la ministre de l'Emploi Myriam El Khomri dans un communiqué.

Hausse de 8,5% sur un an pour les chômeurs longue durée

Pour les demandeurs d'emploi ayant exercé une petite activité, Pôle emploi recensait 5,46 millions d'inscrits en février en métropole et 5,77 millions en incluant l'outre-mer. Les chiffres sont mauvais aussi bien en ce qui concerne les jeunes de moins de 25 ans (+0,5% en catégorie A) que les seniors (+0,9%). Pour les chômeurs de longue durée, l’augmentation, petite activité comprise, est de +0,3% sur un mois et de +8,5% sur un an. Myriam El Khomri, explique que ces mauvais chiffres obéissent à un "mouvement de hausses et de baisses observé depuis neuf mois, traduisant une reprise timide de l'activité économique".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.