François Michelin en 2009, lors de l'inauguration de L'aventure Michelin au centre patrimonial de l'entreprise
François Michelin en 2009, lors de l'inauguration de L'aventure Michelin au centre patrimonial de l'entreprise © MaxPPP/La Montagne/Thierry Lindauer

Héritier des frères Michelin qui ont fondé le groupe de pneumatiques en 1889, François Michelin, 89 ans, aura dirigé la société pendant 47 ans, jusqu'en 2002, avant de transmettre les rênes de l'entreprise à son fils Edouard, décédé accidentellement en 2006.

L'entreprise de fabrication de gomme de caoutchouc, François Michelin en a hérité en 1940 de son grand père - son père est mort dans un accident d’avion-. Mais avant d'en prendre la charge, François Michelin doit finir des études de mathématique, puis une formation, à partir de 1951, sous un nom d'emprimpt, au sein des ateliers clermontois.

En 1955, il devient cogérant puis, quatre ans plus tard gérant.

Dans son communiqué, l'entreprise signale :

François Michelin a consacré toute son existence au service de l'entreprise. Il a été gérant pendant 47 ans . Sous sa direction, Michelin a connu un développement sans précédent, porté par sa passion pour l'innovation autant que par son exigence de rigueur au service de la qualité. Il a transformé le Groupe en lui donnant sa dimension internationale.

François Michelin c'est un mélange de conservatisme social et politique, de paternalisme social mais aussi une "vision" et une vraie modernité industrielle qui se manifeste, par exemple, avec le pleu à carcasse radiale qui permet au petit fabricant régional de devenir le leader du secteur en France, puis dans le monde.

Coté social, ses relations avec les syndicats ont toujours été houleuses, émaillées de grève dures comme en 1977.Au lendemain des accords de Grenelle en 1968, il était allé jusqu'à claquer la porte du CNPF, reprochant à l'organisation patronale de favoriser à l'excès la représentation syndicale.

Celui qui se définissait lui-même comme le dernier des Mohicans, avait formé son fils Edouard pour qu'il prenne sa succession. Un fils qui décédera quatre ans plus tard lors d'un pêche, mettant fin à l'histoire d'une dysnastie.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.