confirmation du projet de fermeture de l'usine d'amiens-nord de goodyear
confirmation du projet de fermeture de l'usine d'amiens-nord de goodyear © reuters

Les mots sont durs. Ils sont signés du maire socialiste d'Amiens, Gilles Demailly. Il juge "inacceptable" l'annonce faite par le groupe Goodyear de fermer son usine de pneus d'Amiens Nord. "La responsabilité de Goodyear est totale. Annoncer la fermeture totale est encore plus grave que ce que l'on pouvait imaginer. C'est inacceptable! Nous voulons un projet industriel". 1250 salariés sont menacés par cette annonce. L'élu CGT Mickael Wamen a aussitôt appelé à la mobilisation, il annonce une "journée de lutte" le 12 février à l'occasion du prochain Comité central d'entreprise. "L'ensemble du site sera en grève ce jour-là", a-t-il annoncé l'élu vêtu d'un tee-shirt orné d'un cercueil annonçant "plan anti-social" sur le devant et dénonçant "Goodyear, patron voyou" dans le dos. Mickael Wamen a appelé l'ensemble des salariés des entreprises en difficulté en France à se joindre à ceux de Goodyear pour "une nouvelle journée de lutte".

Pour la direction de Goodyear, il n'y a pas d'autre hypothèse :

la fermeture de l'usine est la seule option possible après cinq années de négociations infructueuses

La réaction d'Henry Dumortier, le directeur général de Goodyear Tires France. Au micro de Laetitia Heuveline

__ De son côté, le ministre du Redressement productif souhaite "ramener tout le monde à la table des négociations". _Arnaud Montebourg au micro de Marion L'Hour_
_Le reportage de_ _Manuel Ruffez devant l'usine d'Amiens Nord_
### Un feuilleton à rebondissements…[](http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/goodyear-pourrait-fermer-le-site-d-amiens-nord-avec-1-250-salaries-25-01-2013-2511721.php) Depuis cinq ans l’usine d'Amiens Nord était sur la sellette. Il a fait l'objet de plusieurs plans sociaux ou de départs volontaires, mais à chaque fois la justice les a annulés. Le gouvernement, justement, estimait encore hier qu’il était possible "d’éviter le pire". _Mais il faudrait faire plus, selon Laurence Rossignol, sénatrice socialiste de l'Oise._
Entre 2008 et 2011, Goodyear a enregistré des pertes de 87 millions de dollars en moyenne par an, selon la direction, tout en précisant que l'usine d’Amiens-Nord coûtait 60 millions d'euros de pertes par an au groupe.
Goodyear dans le monde
Goodyear dans le monde © IDÉ
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.