dixième jour de grève à la sncf, qui s'effrite
dixième jour de grève à la sncf, qui s'effrite © reuters

Un net mouvement de reprise du travail s'est engagé vendredi à la SNCF au dixième jour de grève des cheminots de la CGT et de Sud-Rail contre la réforme ferroviaire. Le taux de participation n'était plus que de 6,85 % ce vendredi. La SNCF prévoit un trafic quasi-normal ce week-end, sauf en Ile-de-France.

"Le mouvement de reprise du travail est maintenant bien engagé", déclare la direction de la SNCF dans un communiqué. Le vote par les députés d'amendements destinés à rassurer les syndicats grévistes sur l'avenir de l'entreprise n'avait pas convaincu jeudi une partie des grévistes, malgré la fin des débats à l'Assemblée nationale.

►►► DOSSIER | Bras de fer sur le rail : tout comprendre du conflit à la SNCF

Les députés se prononceront par un vote solennel mardi prochain sur l'ensemble du projet de loi. Les syndicats à l'origine de la grève réclament toujours le retour à une entité unique du rail français, alors que la réforme prévoit la création de trois établissements publics à caractère industriel (Epic).

►►► ÉCOUTER | Manuel Valls, invité du 7/9 : "Depuis le début, je n'ai pas compris le sens de cette grève"

Le trafic était en net amélioration ce vendredi avec huit trains sur dix en moyenne sur les grandes lignes et 80 TGV supplémentaires pour les départs en week-end, sept TER sur dix et deux trains sur trois en Ile-de-France.

Reprise du travail à Marseille, Lyon ou encore Toulouse...

La reprise s'est amorcée jeudi quand à Marseille, Toulon et Avignon, les contrôleurs ont levé la grève, tandis que les conducteurs de Toulouse, qui représentent 63 % de ceux de Midi-Pyrénées, faisaient de même, selon les délégués locaux CGT.

Vendredi, les cheminots de Marseille ont décidé de reprendre le travail, de même que l'ensemble des agents de Lyon. Reportage à la gare de Lyon-Perrache signé Christophe Vincent

Dans la région SNCF Aquitaine-Poitou-Charentes, les cheminots de Bordeaux, qui représentent 50 % des effectifs régionaux, ont eux ausso voté majoritairement vendredi matin la suspension du mouvement de grève.

Poursuite de la grève à Poitiers, Agen, Saintes et Paris

Les cheminots de Poitiers (Vienne), Agen (Lot-et-Garonne) ou encore Saintes (Charente-Maritime) ont reconduit la grève. Les assemblées générales des cheminots des gares de l'Est et de Saint-Lazare à Paris ont également prolongé la grève jusqu'à lundi, selon Sud-Rail.

Le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, a de nouveau appelé vendredi à la fin de la grève, estimant son coût jusqu'à aujourd'hui à 160 millions d'euros, soit "15 trains neufs qu'on ne pourra pas avoir".

Grève à la SNCF : les prévisions pour vendredi
Grève à la SNCF : les prévisions pour vendredi © Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.