La SNCF ne pourra assurer que 10 % du trafic ferroviaire, jeudi, lors de la journée de grève contre le projet de réforme des retraites. Seul un TGV sur dix circulera, un Intercités sur dix et un Transilien sur dix, selon les prévisions de la compagnie ferroviaire, rendues publiques mardi.

Le trafic sera extrêmement perturbé jeudi, 1 TGV sur 10, 1 TER sur 5
Le trafic sera extrêmement perturbé jeudi, 1 TGV sur 10, 1 TER sur 5 © Radio France / Stéphanie Berlu

"La mobilisation est extrêmement forte, le réseau extrêmement perturbé", explique Anne Ogier, porte-parole de la SNCF. Et "le niveau de trafic sera inférieur", dit-elle, à celui observé lors de la grève de 2018 contre la réforme du statut de cheminot. 

En effet, en raison de l'appel à la grève lancé contre le projet de réforme des retraites pour jeudi, un seul TGV sur dix circulera jeudi sur le réseau national. Du coté des TER, la SNCF annonce un train sur cinq en incluant les bus de remplacement et un Transilien sur 10. Le trafic des TER sera d'ailleurs pratiquement nul en Bretagne et en région Occitanie. 

Pour les trains vers l'étranger, aucune liaison n'est prévue vers l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne. Un seul aller-retour du Lyria, vers la Suisse. Un Eurostar sur deux et deux Thalys sur trois circuleront normalement.

Situation très compliquée en Île-de-France  

En Île-de-France, il faudra compter, de 6h30 à 9h30 et de 17 à 20h, sur trois RER par heure aux heures de pointe sur la ligne A, un train sur cinq toute la journée sur la partie nord de la ligne B (interconnexion interrompue à Gare du Nord). Sur une partie de la ligne C, comptez deux trains par heure.

Dans le métro parisien, la RATP ne pourra faire circuler normalement que ses lignes automatisées, les numéro 1 et 14. Onze lignes de métro seront totalement interrompues : les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 8, 10, 11, 12 et 13. Les 4, 7 et 9 circuleront à minima, là aussi uniquement de 6h30 à 9h30 et de 17h à 20h, avec en moyenne un train sur quatre.

Les tramways circuleront aussi sur ces même plages horaires (lignes 1, 2, 3a et 3b, 5), à raison de un train sur trois ; un tram sur deux sur la 6, un sur trois sur la 7 et la 8. Les bus parisiens seront eux aussi très perturbés jusqu'à la fin de la semaine. Il faudra compter avec un bus sur trois en moyenne. 

Les perturbations débuteront dès la veille, mercredi soir, à 19h00. Très logiquement, la SNCF recommande aux voyageurs d'annuler ou reporter leurs déplacements. Elle rappelle que pendant toute la durée de la grève, les horaires des trains du lendemain seront disponibles tous les jours au plus tard à 17 heures sur l'application "Assistant SNCF" et tous les autres canaux d'information SNCF.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.