L'association des paralysés de France publie ce lundi matin ses chiffres annuels sur le chômage des personnes handicapés, des chiffres que France Inter vous révèle en avant-première.

En France, le taux de chômage des personnes handicapés est deux fois plus important que dans la population générale.
En France, le taux de chômage des personnes handicapés est deux fois plus important que dans la population générale. © Maxppp / Bruno LEVESQUE

Sur les 2,7 millions de personnes avec une reconnaissance administrative de travailleurs handicapés, un million seulement travaille. Plus d'un million ne travaille pas et n'est pas inscrite à Pôle emploi et près de 500 000 sont au chômage.

Dans son appartement de Champigny-sur-Marne, Zohoré Oullé, 48 ans, observe les lettres de motivation entassées sur sa table.

Reconnu travailleur handicapé depuis 2012 suite à une opération d'un genou, il n'arrive pas à trouver un emploi : "Quand on va postuler dans une entreprise, on nous donne des fiches de renseignement et au bas de ces documents il y a une question 'êtes-vous reconnu comme travailleur handicape'. À partir de là vous êtes déjà disqualifié." 

Zohoré Oullé commence à perdre espoir : "Ca me met en rage, on n'est pas des monstres ! Ce n'est pas de ma faute ! Si je suis handicapé aujourd'hui c'est parce que j'ai été malade et je souffre physiquement. Malgré les efforts physiques que je fais pour aller postuler –monter les marches du métro c'est difficile pour moi – malgré ces efforts physiques, on me dit 'vous êtes handicapé on ne peut pas vous prendre'."

Le taux de chômage des personnes handicapés est deux fois plus important que dans la population générale

Véronique Bustrel est conseillère emploi à l'Association des Paralysés de France : "Dans le discours, les personnes handicapées sont toujours prioritaires. D'ailleurs vous l'avez vu, c'était une priorité du Président Macron avec sa carte blanche. Mais dans les faits, nous constatons que certaines mesures ne prennent pas du tout en compte les personnes handicapées." 

L'Association des Paralysés de France demande "qu'une action forte et vigoureuse soit engagée sur le champ de développement des compétences – c'est une objectif du gouvernement" explique Véronique Bustrel. "Nous demandons également qu'une vigilance particulière soit apportée dans le cadre des négociations sur l'assurance chômage. Et enfin que le gouvernement soit vigilant sur les mesures qu'il met en place concernant les contrats aidés et les entreprises adaptées puisque les mesures de réduction budgétaire importantes vont pénaliser les personnes handicapées."

Et malgré les promesses politiques depuis 30 ans, le chômage des personnes handicapées ne cesse de progresser. Plus 1,9 % en 2017, par rapport à 2016.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.