baisse des prix de l'immobilier à paris et dans le reste de la france
baisse des prix de l'immobilier à paris et dans le reste de la france © reuters

Sur un an, les prix des logements anciens reculent de 2,2% au dernier trimestre 2014 selon l'indice Notaires-Insee publié ce jeudi. La baisse concerne aussi bien les appartements que les maisons. Car les transactions baissent aussi, -2,4% l'an dernier.

Les taux des crédits ont beau être de plus en plus attractifs, le marché de l'immobilier reste toujours orienté à la baisse. C'est le cas dans l'ancien comme nous le confirme l'indice Notaires-Insee publié ce jeudi. Au dernier trimestre 2014, les prix dans l'Hexagone reculent de 2,2% sur un an. Une baisse quasiment identique pour les appartements et les maisons.

C'est la troisième année de baisse consécutive

Faute de reprise économique, c'est l'attentisme qui règne chez les acheteurs."Baisse des prix et des taux d'intéret des crédits immobiliers, le marché est pourtant de plus en plus favorable aux acheteurs", selon le notaire parisien Thierry Delesalle. "Mais ils préfèrent attendre pour espérer acheter moins cher."

Du coup, le volume des transactions baisse aussi. L'an dernier, 700 000 ventes ont été conclues. C'est 2,4% de moins qu'en 2013.

A Paris, le m2 repasse sous la barre symbolique des 8 000 euros

La Capitale ne fait pas exception avec une baisse de 2,1%. Avec un prix de vente qui se négocie en décembre dernier à 7960 euros en moyenne le m2. Seuls les IVe, Ve, VIe et VIIème arrondissements restent toujorus au-dessus des 10 000 euros le m2.

La baisse des prix devrait se poursuivre au moins jusqu'à ce printemps selon les notaires. Mais pour la suite, si l'économie repart franchement, ils n'excluent pas une remontée des prix.

Les explications d'Hugo Flotat-Talon :

En région parisienne, les prix ont surtout baissé en grande couronne, -3%. C'est moins flagrant en petite couronne avec des baisses comprises entre -0,6 et -1,2%.

Bordeaux et Montpellier font de la résistance

En région, la tendance est la même avec une baisse des prix de 2,3%. Sauf à Bordeaux où les prix des appartements ont flambé de 6% sur un an. A Montpellier, les maisons ont vu leur valeurs grimper de 5%.

La baisse des prix se poursuit dans l'ancien
La baisse des prix se poursuit dans l'ancien © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.