Le marché immobilier se porte très bien en ce début d’année 2017, selon les principaux acteurs du marché. Les taux d’intérêt faibles ont permis de relancer le pouvoir d’achat.

A Paris, les prix ont augmenté de près de 5%, mais la hausse des ventes est de 15%
A Paris, les prix ont augmenté de près de 5%, mais la hausse des ventes est de 15% © AFP / Thomas Samson

Si vous avez fait une acquisition dans l’immobilier au cours de l’année 2016, vous avez certainement bénéficié d’un fort pouvoir d’achat. C’est ce qu’il ressort du bilan dressé ce mardi par une partie des acteurs majeurs du secteur : les taux d’emprunt ont encore baissé, permettant à la fois une hausse de prix et du volume de ventes.

Retour des primo-accédants et des investisseurs

Le bilan du réseau d’agences Guy Hoquet est très bon : il note une augmentation du volume de ventes de 11,5% sur toute la France, et même de 15% à Paris… alors même que les prix ont eux aussi progressé : +3,1% sur un an, s’établissant à 2.474€ le mètre carré. A Paris, la hausse est même encore plus forte : +4,8% sur l’année, avec un prix du mètre carré s’élevant à 8.265€.

Et parmi les acheteurs, les primo-accédants se sont fait une bonne place : ils représentent 41% du marché, contre 36% en 2015. Quant à ceux qui font de leur acquisition un investissement, ils représentent quant à eux 18% du marché immobilier : c’est le double de 2015.

Des taux à moins de 1%

La raison de cette bonne santé du marché, c’est la faiblesse des taux d’intérêt pour les prêts immobiliers. Selon le courtier Empruntis, le coût du crédit a baissé de 44% sur l’année pour les meilleurs profils, et de 38% pour les ménages qui ont droit aux taux moyens. Ce qui représente une baisse de 7 à 8% des mensualités, et des taux qui se sont établis en moyenne à 0,90% pour un emprunt sur quinze ans, et 1,08% sur 20 ans.

Cela signifie qu’avec un investissement équivalent, les acheteurs ont pu acquérir des plus grandes surfaces en 2016 qu’en 2015. Le comparateur de crédits Meilleurtaux.com, qui a dressé un palmarès du pouvoir d’achat immobilier, note de belles évolutions sur un an : ainsi au Havre, par exemple, pour une mensualité de 1.000€ par mois sur vingt ans, il a été possible en 2016 de faire l’acquisition d’un logement de 111m2, contre 96m2 en 2015. C’est Saint-Etienne qui arrive en tête de ce palmarès, avec un pouvoir d’achat immobilier pour 1.000€ par mois sur 20 ans de 164m2.

Paris reste la lanterne rouge de ce classement : pour 1.000€ par mois sur vingt ans, il est possible de s’offrir un 25m2 seulement (contre 23 en 2015).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.