Depuis l’automne, les emprunteurs sont prévenus : les taux immobiliers remontent en France, et pourraient bien atteindre leur niveau du 2e trimestre 2015 d’ici à juin.

Ça n'était pas arrivé depuis 2015 : les taux d'intérêt remontent, et le pouvoir d'achat immobilier baisse d'autant.
Ça n'était pas arrivé depuis 2015 : les taux d'intérêt remontent, et le pouvoir d'achat immobilier baisse d'autant. © AFP / Jean Isenman

Deux études se succèdent qui ne feront pas le bonheur des emprunteurs. Celle de l’Observatoire Crédit Logement/CSA qui, chaque mois, puis chaque trimestre, retrace l’évolution des taux d’intérêt immobiliers notamment; celle, ponctuelle, du courtier en crédits Cafpi, qui voit plus loin, et fait des projections à court terme.

De ces deux études, il ressort que ç’en est peut-être bien fini de la baisse tendancielle des taux d’intérêt, donc du prix des crédits immobiliers. Hors assurance, on s’endette en moyenne en France à 1,44% selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, soit au niveau d’août 2016, ou à 1,60% sur 20 ans selon Cafpi/Ifop. Et le courtier prévient : en juin prochain, ce sera 2% !

Pour autant, les ménages ne semble pas inquiétés par cette hausse, somme toute modérée, des taux (donc une baisse potentielle de leur pouvoir d’achat) : 2 Français sur 3 estiment que la situation économique n’a pas changé ou s’est améliorée en un an. Un constat que l’on retrouve dans le baromètre Crédit Logement, qui révèle que le nombre de crédits accordés progresse (+2,2% en janvier), tout comme le montant prêté (+10%).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.