Bruno Le Roux, député de Seine Saint-Denis et président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale
Bruno Le Roux, député de Seine Saint-Denis et président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale © MaxPPP

C'est le président du groupe PS à l'Assemblée, Bruno Le Roux, qui l'a assuré ce dimanche : le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, l'une des promesses de François Hollande, aura "commencé avant la fin du quinquennat".

Bruno Le Roux s'est exprimé ce dimanche matin au "Grand Rendez-vous" d'iTélé, Europe 1 et Le Monde :

Il y a une période de trois ou quatre ans sur laquelle il faut étaler cette réforme de prélèvement à la source. Mais oui, avant la fin du quinquennat, elle aura été commencée.

Le chef des députés PS a également affirmé qu'il y avait "dans notre parti, dans notre motion, l'envie d'aller beaucoup plus loin en matière de justice fiscale, même si nous avons fait beaucoup depuis le début du quinquennat". Selon lui, "il faut aller encore plus loin sur la progressivité de l'impôt".

Vers une fusion entre l'impôt sur le revenu et la CSG ?

La perspective de la fusion entre l'impôt sur le revenu et la CSG, promise par François Hollande en 2012 mais mise de côté depuis, est "quelque chose sur lequel nous devons travailler", a par ailleurs précisé le député de Seine-Saint-Denis.

► ► ►LIRE AUSSI | Et si la déclaration de revenus en ligne devenait obligatoire ?

Menée par le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, la motion majoritaire du parti dans le cadre de son congrès de Poitiers, du 5 au 7 juin, défend la remise en route du "chantier de l'impôt citoyen" dès "le projet de budget pour 2016", avec "un prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu et une réduction de la CSG sur les premières tranches de revenus". Mais sur ce point, le ministre des Finances Michel Sapin se montre, pour l'heure, très prudent.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.