À partir de ce 12 avril, vous pouvez déclarer vos revenus, avec quelques nouveautés pour cette année.

Finie la déclaration papier pour les personnes dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 28 000
Finie la déclaration papier pour les personnes dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 28 000 © Maxppp / Quentin Salinier

Ce 12 avril, Bercy lance la campagne de déclaration de revenus avec ce slogan "l’impôt s’adapte à votre vie". Et pour s’adapter aux ménages et faciliter le travail des agents du fisc, alors que plus d’un foyer fiscal sur deux déclare ses revenus en ligne, la déclaration en ligne devient obligatoire si le revenu de référence dépasse 28 000 euros. Dans ce cas, impossible désormais de déclarer ses revenus sur papier, à moins de ne pas avoir accès à internet et de le signaler à Bercy. Si vous ne déclarez pas vos revenus en ligne sans motif, vous risquez une amende de 15 euros.

Autre nouveauté pour cette année, l’obligation de renseigner votre RIB dans votre déclaration.

Jusqu’à quand déclarer vos revenus ?

Selon votre lieu de résidence, comme toujours, le délai n’est pas le même.

Pour les départements numéro 1 à 19 (ainsi que les non résidents), vous avez jusqu’au 23 mai minuit, pour les numéros 20 à 49 (y compris la Corse), la date butoir est le 30 mai minuit, pour les numéros 50 à 976, c’est jusqu’au 6 juin minuit.

La date limite de dépôt est fixée au 17 mai pour les déclarations papier.

Une année blanche en 2017 ?

Dès 2018, le prélèvement à la source devrait être appliqué. Mais cela ne signifie pas qu’on ne payera pas d’impôts cette année. En 2017, nous payons les impôts sur nos revenus de 2016. L’an prochain, nous devrions payer nos impôts dès janvier pour l’année 2018. Cela signifie donc que les impôts de 2017 ne seront pas imposés en 2018.

Cette année, la déclaration de revenus servira à calculer le taux d’imposition qui s’appliquera à votre salaire pour l’entrée en vigueur du prélèvement à la source. En cas de variation exceptionnelle de vos revenus, cela sera compensé l’an prochain.

Le prélèvement à la source sera-t-il maintenu après l’élection présidentielle ?

Si le prélèvement à la source a été décidé par le gouvernement actuel, plusieurs candidats à l’élection présidentielle ont annoncé qu’ils reviendront sur cette mesure. Ainsi François Fillon, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ne l’appliqueront pas. Benoît Hamon entend en revanche le maintenir. Emmanuel Macron souhaite lui l’expérimenter pendant un an.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.