C'est une application ambitieuse. Indigo veut permettre de favoriser l’entraide et le lien social. Elle est lancée officiellement ce mardi 30 avril.

Des dizaines d'offres de services et d'objets sont proposés à Paris.
Des dizaines d'offres de services et d'objets sont proposés à Paris. © Radio France / Victor Vasseur

Des cours de piano, d'anglais et de culture générale offerts à Paris. À Roanne dans la Loire, un membre d’Indigo a besoin de carton pour son déménagement. À Naours, au nord d‘Amiens, on peut lire dans la description de l’annonce : "En difficulté avec un frêne à abattre, je cherche quelqu’un qui pourrait m’aider." Ce sont quelques exemples des services proposés sur l’application Indigo. Elle est lancée ce mardi 30 avril. Invité sur France Inter, Stéphane de Freitas, le créateur de l'application, voit grand. Il souhaite un réseau à l’international, "avec 100 000 utilisateurs d’ici l’été."

Il y a déjà des centaines d'annonces sur le site. En quelques secondes, il est possible de proposer un service ou de trouver un objet à côté de chez soi.

Un cour de guitare proposé par Mathieu Chedid

Des personnalités se sont inscrites pour aider ce réseau social d’entraide à se développer. Le rappeur Kery James vous propose d’assister à un tournage d'un clip. Avec la réalisatrice Lisa Azuelos (LOL, Mon bébé), vous pouvez prendre part à une séance d’écriture de scénario. Le musicien Yarol Poupaud va donner une paire de chaussures noires de Johnny Hallyday, c’est du 43. Le chanteur Mathieu Chedid proposera un cours de guitare.

Une monnaie virtuelle

Il n’est pas question d’argent sur la plateforme. Elle fonctionne avec une monnaie virtuelle. Les objets et les services offerts à la communauté sont rétribués en Digo et en GoodVibes. Ces Digos gagnés par l’utilisateur lui permettent d’obtenir à son tour ce dont il a besoin.

"_Les GoodVibes augmentent en fonction du nombre de personnes aidés gratuitement et le nombre de coup de main que tu donnes à des association_s" précise le site de l'application. Plus vous avez de GoodVibes, plus le prix en Digos des objets et des services diminuent.

L'application Indigo est lancée ce mardi 30 avril.
L'application Indigo est lancée ce mardi 30 avril. © Radio France / Victor Vasseur

Un créateur touche à tout

À l’origine, Indigo est parti de trois statistiques, raconte Stéphane de Freitas : "Par exemple, dans le monde, il y a 26 personnes qui possèdent autant de richesse que 3,5 milliards d’individus." Il poursuit avec une autre statistique : "Il y a plus 700 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Dont 8 millions rien qu’en France. Des personnes n’ont pas accès aux objets et aux services élémentaires du quotidien."

Le créateur de cette application, un entrepreneur social et artiste, est aussi le réalisateur du long-métrage À voix haute et du clip Solidarité, avec Mathieu Chedid, Santiglod, Ibrahim Maalouf, Sidiki & Toumani Diabaté, Nekfeu... Il a également réalisé le film documentaire Solidarité, le film, que l’on retrouve sur la plateforme Netflix.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.