renault veut supprimer 7.500 emplois en france d'ici 2016
renault veut supprimer 7.500 emplois en france d'ici 2016 © reuters

Le marché automobile est plus que jamais en berne en Europe: les immatriculations de voitures neuves ont fini l'année 2012 à leur plus bas niveau depuis 17 ans. En France, après PSA, c'est Renault qui confirme vouloir supprimer 7 500 postes dans les trois ans qui viennent. Cela représente 15% des effectifs.. La direction affirme qu'il n'y aura pas de fermeture de site mais les salariés s'inquiètent malgré tout.

Quant au ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, il estime qu'en la matière, Renault a respecté les "lignes rouges fixées par le gouvernement.

Rep ortage sur le site de Sandouville d'Yves René Tapon

__

La déclaration d'Arnaud Montebourg

Cette annonce d'une suppression de 7500 postes intervient alors que la direction négocie avec les syndicats depuis des semaines un plan de competitivité. "La communication de Renault qui semble opposer la productivité à l'emploi est problématique ", explique Karine Berger, députée des Hautes-Alpes et chargée des questions économiques au PS.

Karine Berger était l'invité du journal de 18h d'Angelique Bouin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.