eads se rebaptise airbus
eads se rebaptise airbus © reuters

Airbus a donné lundi le coup d'envoi du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres, en confirmant le lancement de deux nouvelles versions modernisées de son gros porteur A330 qui, équipées de réacteurs Rolls-Royce, devraient permettre aux compagnies de réduire de 14% le coût d'exploitation par siège.

L'A330neo affichera un rayon d'action supérieur d'environ 400 milles nautiques (740 km) à celui de l'A330 actuel, ainsi qu'une capacité de 10 sièges supplémentaires, a précisé Airbus. Il bénéficiera aussi d'améliorations en terme d'aérodynamique, notamment des "winglets", les extrémités d'ailes recourbées, inspirés de ceux de l'A350 XWB et une plus grande envergure.

La confirmation du lancement de cette nouvelle version, après des mois de spéculation, illustre la volonté du groupe européen de prolonger le cycle de vie de son gros porteur pour préserver ses parts de marché face au 787 "Dreamliner" de son rival Boeing, bien plus récent dans sa conception. Selon Fabrice Brégier, le président d'Airbus

Nous prévoyons un fort potentiel de marché pour l'A330neo, et sommes convaincus qu'à l'image de l'A320neo, son homologue de plus petite capacité leader sur le marché, il connaîtra un véritable succès sur le segment moyen-courrier

Mardi Airbus a franchi le seuil des 3.000 commandes fermes pour l'A320neo, après celle de 110 unités passée par le loueur SMBC.

Les explications de Frédéric Bourgade

L'A330neo
L'A330neo © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.