En Allemagne, la Bundesbank a proposé cette semaine que les Allemands travaillent jusqu'à 69 ans. En France, les propositions s'échelonnent pour l'instant entre 60 et 65 ans

Réformer l'âge de départ à la retraite conduit généralement les Français dans la rue
Réformer l'âge de départ à la retraite conduit généralement les Français dans la rue © AFP / Nicolas Tucat

La polémique du moment en Allemagne concerne l'âge de départ à la retraite. Pour compenser le vieillissement de la population, la Bundesbank a proposé cette semaine que les Allemands travaillent jusqu'à 69 ans, alors que l'âge de départ est en train de passer progressivement de 65 à 67 ans. Certains économistes proposent même que les Allemands travaillent jusqu'à 73 ans s’ils veulent maintenir leurs cotisations au niveau actuel.

En France, l'âge légal de départ à la retraite est fixé 62 ans. Mais qu'en est-il du débat alors que se construisent les programmes en vue des primaires de droite et de gauche ? Il semblerait que 65 ans soit la barre symbolique à ne pas franchir lorsqu'on est candidat.

Les candidats à la primaire de la droite, qui se tiendra fin novembre, alignent quasiment tous cette même proposition. 65 ans pour Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Fillon, Hervé Mariton ou encore Jean-François Copé. Bruno Le Maire lui ne précise pas d'âge minimal de départ mais il souhaite, "tenir compte dans l'avenir du vieillissement de la population". 
Nicolas Sarkozy, toujours pas officiellement déclaré mais dont les intentions se devinent à travers la feuille de route du parti Les Républicains, propose lui un report de l'âge légal de la retraite à 63 ans en 2020 et 64 ans dès 2025.

Aux deux extrémités de l'échiquier politique, à droite avec le Front National, jusqu'à la gauche de Lutte ouvrière ou du Front du Gauche, le chiffre de départ à la retraite passe de 65 à 60 ans. Europe Ecologie Les Verts, en pleine préparation de sa primaire fin octobre, est un peu en ordre dispersé, mais la tendance est aussi pour les écologistes, plutôt à un rétablissement du droit à la retraite à 60 ans.

Au parti socialiste, là pas de primaire avant fin janvier 2017, donc pas encore de programme détaillé. Mais le gouvernement, à travers sa ministre des Affaires sociales, a jugé mi-juillet que la question de l’âge de la retraite n’a plus à être posée.

Dans le même temps, le Premier ministre s'est félicité, suite à un rapport positif du conseil d’orientation des retraites, que la France "ait su remettre son système de retraites sur les rails". Oui, mais voilà, le rapport en question se base sur une France avec une croissance à 1.5% et un chômage à 7%. On en est loin...

Beaucoup d’optimisme donc à gauche, surtout quand on sait que le même rapport du conseil d'orientation des retraites estime que le besoin de financement de l'ensemble des régimes de retraites s'établira en 2020 à environ 10 milliards d'euros.

L'âge de la retraite à l'heure des primaires de droite et de gauche
L'âge de la retraite à l'heure des primaires de droite et de gauche © Valeria Emanuele