L'apparence physique pèse toujours sur l'accès à l'emploi
L'apparence physique pèse toujours sur l'accès à l'emploi © MaxPPP /

Ne pas décrocher d'emploi parce qu'on est trop gros, trop petit, que l'on est une femme ou d'origine étrangère : le 9e baromètre sur la perception des discriminations dans l'emploi est dévoilé ce lundi. L'apparence physique occupe encore une place importante.

Phillippe* travaille dans un cabinet de recrutement. Il fait passer de nombreux entretiens d'embauches. Il l'avoue,on lui demande parfois clairement de discriminer des candidats. Mais il explique que les entreprises se réfugient derrière la mentalité de leurs clients.

Par le passé, j'ai dû recruter un commercial auprès des boulangeries. Mon client m'a clairement dit qu'il ne voulait pas de personnes de type maghrébin, d'Afrique du Nord, parce que ses clients votaient Front national.

Les demandeurs d'emploi ressentent de plus en plus ces discriminations sur le physique, en particuliers les femmes et les personnes obèses. Cela se poursuit même une fois l'emploi décroché.

Anne-Sophie Joly a été victime de discrimination lorsqu'elle travaillait pour la presse médicale. Elle est aujourd'hui la présidente du collectif national des associations d'obèses.

Alors qu'elle souhaitait participer à un salon professionnel, elle s'est vue répondre par son chef de service : "Non. Au vu de comment tu es, ce n'est pas possible [...] Je préfère que tu restes collée derrière ton téléphone, derrière ton écran d'ordinateur, c'est nettement mieux."

Mais elle n'a pas accepté ce refus. Elle affirme :"Il faut juste être capable de dire : je ne veux pas subir ce genre de choses et je me battrais".

Mais beaucoup de personnes obèses ont honte et très peu de dépôts de plainte sont enregistrés.

Les chiffres du baromètre

  • 79% des personnes interrogées pensent que leur apparence physique a une influence sur le recruteur
  • 8% des chômeurs de l’échantillon déclarent avoir été discriminés à l’embauche du fait de leur apparence physique
  • Les femmes sont plus concernées que les hommes. Les discriminations à l’embauche liées à l’apparence physique sont rapportées presque 2 fois plus (1,7) par les femmes que les hommes.
  • Les femmes obèses rapportent 8 fois plus souvent que les femmes d’indice de masse corporelle (IMC) «normal» avoir été discriminées à cause de leur apparence physique. Les hommes obèses le déclarent trois fois plus que les hommes d’IMC «normal»

►►► ALLER PLUS LOIN |Consulter la totalalité de l'étude sur le site du Défenseur des droits

* Le prénom a été modifié

L’étude a porté sur un échantillon de 998 demandeurs d’emploi âgés de 18 à 65 ans, représentatifs de la population des demandeurs d’emploi (méthode des quotas), interrogés par questionnaire auto-administré en ligne du 27 octobre au 18 novembre 2014. Les demandeurs d’emploi sont des personnes ayant déclaré être en recherche d’emploi et inscrites à Pôle emploi au moment de l’enquête.

Mots-clés: