Après PSA, Renault annonce des mesures de chômage partiel afin de réguler ses stocks. Pour Bernard Jullien, spécialiste du secteur, c'est la conséquence de la fin de la prime à la casse.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.