Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État aux Transports
Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État aux Transports © Maxppp / Christophe Morin

Frédéric Cuvillier, ancien ministre des Transports, déclarait vouloir voir renaître l’écotaxe dans la future région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Il propose pour cela l’étendre le système belge "Viapass" à la région. L’an dernier, le gouvernement avait enterré l'écotaxe nationale face au mouvement des "bonnets rouges" bretons.

"Nous devons bénéficier [des] circulations internationales, et non pas uniquement subir la pollution qui en résulte". Voilà en substance les propos tenus par Frédéric Cuvillier, maire de Boulogne-sur-Mer, dans le journal Les Echos. L’ancien ministre des Transports rappelle que10 à 15% du transport routier de marchandises en France transite par la future grande région . Il propose donc d’instaurer d’une "taxe transit" , afin que les poids lourds étrangers financent, de façon plus équitable, les coûts d'infrastructure et environnementaux.

Pour ce faire, Frédéric Cuvillier espère pouvoir étendre le dispositif belge "Viapass" , qui devrait voir le jour le 1er avril 2016 et qui prévoit un prélèvement kilométrique pour les poids lourds. "Viapass" est dans sa philosophie comme dans ses modalités techniques, assez semblable à l’écotaxe nationale , précise l’ancien ministre.

L'idée est que les camions étrangers ne contournent pas les 29 centimes par kilomètre parcouru en Belgique et se rabattent sur les routes françaises.

Les portiques de l'ex-écotaxe pourraient être réutilisés

Frédéric Cuvillier réclame par ailleurs un délai sur le démantèlement des portiques mis en place pour l'écotaxe nationale afin qu'ils soient réutilisés dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Il demande également que les services du ministère des Transports analysent leur compatibilité avec la technologie adoptée par la Belgique.

Pourquoi faut-il conserver les portiques du Nord-Pas-de-Calais-Picardie et pas ceux des autres régions ? – Frédéric Cuvillier

Pour lui, l'extension du futur système belge à des régions françaises frontalières"pourrait constituer le premier pas vers la création d'une taxe de transit européenne" et créer jusqu'à 4 000 emplois.

Une proposition reprise dans d'autres régions

D'autres idées d'écotaxes régionales ont vu le jour récemment, notamment dans la future région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et en Ile-de-France. La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal "pense que c'est une bonne idée , non seulement pour la région Ile-de-France mais également pour d'autres régions".

ecotaxe
ecotaxe © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.