Le rouble en baisse par rapports aux autres monnanies
Le rouble en baisse par rapports aux autres monnanies © MaxPPP/EPA/Yuri Kochetkov

Le rouble a perdu près de 30% face au dollar depuis le début de l'année, conséquence de la chute du prix du baril de pétrole et des sanctions occidentales censées punir Moscou pour son rôle en Ukraine. Des sanctions économiques qui ontfavorisé les sorties de capitaux et freiné les investissements et donc ont manifestement un impact sur l'économie russe, mais ne semblent pas faire plier Moscou et surtout qui ont aussi des effets négatifs sur l'économie européenne.

Jusqu'ici, la Banque centrale russe avait été contrainte à intervenir à coups de dizaines de milliards de dollars pour soutenir le rouble, sans reussir à l'empêcher de perdre de sa valeur depuis le début de l'année. Résultat : une diminution de 20% des réserves de devises de la Russie et des ménages qui se pressent pour convertir leurs économies en devises étrangères.

Lundi , la banque centrale a annoncé qu'elle renonçait à encadrer les fluctuations du rouble.

La banque centrale russe dit s'attendre à trois ans de stagnation économique

Une stagnation qui ne va pas toucher uniquement Moscou. A son tour, l'économie européenne subit les conséquences de la mauvaise santé de l'économie russe. D’abord il y a les effets de l'embargo imposé à son tour par Moscou sur les produits alimentaires européens notamment. Et on l'a vu cet été, sans ce débouché russe; le marché européen des fruits et légumes se retrouver en surproduction avec des prix en baisse et des producteurs français pénalisés.

Et puis la Russie, c'est aussi un partenaire économique très important pour plusieurs pays européens à commencer par l’Allemagne, moteur de l'économie européenne.

Les explications de François Desplans

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.