Les ministres des finances de la zone euro pourraient accorder un prêt de 130 milliards d'euros et 100 milliards d'effacement de dette, destinés à sauver la grèce de la faillite.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.