[scald=68785:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le marché du logement neuf a intégré au troisième trimestre la perspective d'une rechute en récession de l'économie française avec un fléchissement des ventes et des mises en chantier, selon les données publiées mardi par le ministère du Logement.

Plus de 26.400 logements ont été vendus au troisième trimestre, soit près de 2.700 de plus qu'au deuxième trimestre mais 12,9% de moins que pour la période correspondante de 2010.

Sur les quatre derniers trimestres, le nombre de ventes s'élève à 101.300 soit 10,7% de moins qu'au cours des quatre trimestres précédents.

A 71.600 logements à la fin du troisième trimestre, l'encours de logements neufs proposés à la vente est supérieur de 14,4% à celui du troisième trimestre 2010.

Du troisième trimestre 2010 au troisième trimestre 2011, le délai moyen d'écoulement passe de 6 mois à près de 8 mois et demi pour les logements collectifs et de 8 mois et demi à un peu plus de 10 mois et demi pour les logements individuels.

En revanche, les prix moyen au m2 restent orientés à la hausse et progressent de 4,4% pour les logements en immeubles collectifs, par rapport à leurs niveaux du troisième trimestre 2010. Dans l'individuel, le prix moyen du lot s'est accru de 4,1%.

Le nombre des logements autorisés (permis de construire) en données corrigées des variations saisonnières lissées progresse de 4,6% sur les trois mois à fin octobre. Celui des logements commencés recule de 1,7% sur la même période.

En données brutes, 104.088 permis de construire de logements neufs ont été autorisés sur les trois mois à fin octobre (+21,9%) et 510.328 sur un an (+13,8%). Les mises en chantier ressortent à 97.638 sur trois mois (+12,7%) et à 396.336 sur un an (+18,5%).

Marc Joanny, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.