[scald=67643:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - La confiance des ménages français s'est à nouveau détériorée en novembre, plus fortement qu'attendu après un modeste rebond le mois précédent, montre une enquête mensuelle de l'Insee publiée vendredi.

L'indicateur synthétique de la confiance des ménages ressort à 79, en baisse de trois points par rapport à octobre, et enfonce un plus bas depuis février 2009.

Les 18 économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 81 et les estimations les plus pessimistes le donnaient à 79.

Tombé à 77 en octobre 2008, ce baromètre du moral des consommateurs était remonté à 91 début 2010. Il évolue depuis septembre 2007 en dessous de sa moyenne historique de 100.

"L'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée et future recule : les soldes correspondants perdent respectivement 1 et 4 points. De plus, les ménages considèrent qu'il est un peu moins opportun de faire des achats importants (-3 points)", souligne l'Insee dans un communiqué.

"Les ménages jugent que le moment est moins favorable qu'en octobre pour épargner : le solde correspondant baisse de 3 points" ajoute l'Insee.

En novembre, les ménages sont également plus nombreux à anticiper une augmentation du chômage. Cet indicateur gagne 10 points après avoir perdu 12 points le mois dernier.

L'enquête de l'Insee est réalisée chaque mois (sauf en août) par téléphone auprès d'environ 2.000 ménages.

Matthias Blamont, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.