INSEE
INSEE © MaxPPP / Alexandre Marchi

L'INSEE a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la fin de l'année avec une quasi-stagnation de l'activité. Si la France atteindra bien 0,4% de croissance en 2014 (comme en 2012 et 2013), 2015 pourrait être une nouvelle année difficile.

Chaque trimestre l'Insee résume l'air du temps en 2 mots dans sa note de conjoncture. L'éclaircie se confirme , c'était il y a un an puis la reprise est poussive et aujourd'hui la reprise est différée . Pas trés optimiste donc l'Insee a révisé à la baisse le 2éme, le 3éme et le 4éme trimestre de cette année avec à chaque fois seulement 0,1% de croissance. Il y a un an le rythme de croissance était supérieur à ce que l'on connait actuellement. Résultat : la France va débuter 2015 sans croissance.

Pour sortir de cette stagnation, il faudrait que l'investissement des ménages reparte (il devrait reculer de plus de 7% sur l'année c'est inédit depuis 1998), il faudrait que le chômage baisse pour que les ménages cessent de puiser dans leur épargne et consomment. Ce qui relancerait l'investissement des entreprises qui pourraient aussi profiter de la baisse de l'euro pour exporter.

Les explications de Laurent Clavel chef de la division synthèse conjoncturelle à l'INSEE

L'Insee prévoit aussi une augmentation du taux de chômage à la fin de l'année à 10,3% de la population active.

Extraits du rapport de l'INSEE (télécharger en version PDF)

Extrait du rapport de l'Insee sur la croissance publié par olivier.benis

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.