Dans une station de ski suisse, dans le canton des Grisons
Dans une station de ski suisse, dans le canton des Grisons © ALESSANDRO DELLA BELLA / ALESSANDRO DELLA BELLA

L'or blanc ne fait plus recette et pour les professionnels de la montagne, c'est à cause des modifications du calendrier scolaire. Depuis 2010, les vacances de printemps se déroulent dans deux zones entre fin avril et début mai, une période où la neige se fait rare.

Les professionnels de la montagne demandent au gouvernement des modifications de calendrier scolaire pour revenir à la situation d'avant 2010 à savoir des vacances d'hiver en février et des vacances de printemps en avril pour faire le plein dans les stations de sports d'hiver. Traditionnellement, la plupart des stations fermaient juste après les vacances de printemps.

Problème en 2011 : le calendrier scolaire a été modifié et les vacances de printemps au moins pour deux zones se déroulent désormais de fin avril à la mi mai, une periode où la neige se fait plus rare. Résultat : la clientèle ne vient plus et dès la fin des vacances d'hiver, les stations tournent au ralenti.

30 000 emplois seraient ainsi perdu selon le PDG de la Compagnie des Alpes, le premier operateur de remontées mécaniques français. Pour tous les professionnels du secteur, cela veut dire aussi 3% de recettes en moins et selon l'Union des métiers de l'hôtellerie, en terme de recettes fiscales, cela représenterait un manque à gagner de 80 à 100 millions pour les caisses de l'État , un argument de poids pour ces professionnels du tourisme qui souhaitent rencontrer au plus vite la ministre de l'Éducation.

La fréquentation des stations de ski françaises
La fréquentation des stations de ski françaises © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.