la bce baisse son taux de refinancement
la bce baisse son taux de refinancement © reuters

La Banque centrale européenne (BCE) a franchi jeudi l'étape ultime en matière de politique monétaire en lançant un programme de rachats d'obligations d'Etat qui injectera des centaines de milliards d'euros d'argent frais dans le système financier de la zone euro pour tenter de relancer le crédit et l'activité.

Cette politique d'assouplissement quantitatif débutera en mars et s'achèvera en septembre 2016, en dépit des réticences exprimées par certains pays, Allemagne en tête. Avec les mesures déjà prises de rachats de titres privés et de crédit bon marché accordé aux banques, la BCE injectera désormais 60 milliards d'euros dans l'économie chaque mois, a précisé Mario Draghi, le président de la BCE.

L'euro à son plus bas depuis 11 ans face au dollar

D'ici fin septembre 2016, la BCE aura créé plus de 1.000 milliards d'euros de monnaie supplémentaire. "Dans le cadre de ce programme étendu, les achats mensuels de titres du secteur public et privé se monteront à 60 milliards d'euros", a dit Mario Draghi. "Il est prévu qu'ils soient conduits jusqu'à la fin septembre 2016 et (...), quoi qu'il en soit, jusqu'à ce que nous constations un ajustement durable de la trajectoire d'inflation conforme à notre objectif d'atteindre des taux d'inflation inférieurs mais proches de 2% à moyen terme."

Bien que largement attendue, et après une brève période de flottement, cette annonce a fait monter les grandes Bourses européennes, reculer l'euro de plus d'un cent, et entraîné à la baisse les rendements des obligations d'Etat des pays de la zone euro.

Pour le PDG d'Axa France, Nicolas Moreau, interrogé à Davos par Philippe Lefébure, cet argent frais est une bénédiction :

Les investisseurs et assureurs, comme nous, vont pouvoir aller chercher des actifs plus risqués, comme les actions ou les prêts aux entreprises. Et financer l'économie davantage qu'auparavant.

L'euro est tombé à son plus bas niveau en 11 ans face au dollar, à 1,1455 dollar, en baisse de 1,16% vis-à-vis du billet vert. La monnaie unique a également touché un plus bas de trois mois contre le yen, à 134,82, en baisse de 1,5%, après ces annonces.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.