De plus en plus de pays et de compagnies aériennes annoncent clouer au sol leur Boeing 737 MAX ou interdire le survol de leur territoire deux jours après le crash d'un appareil similaire d'Ethiopian Airlines près d'Addis Abeba.

La Chine interdit temporairement le Boeing 737 MAX
La Chine interdit temporairement le Boeing 737 MAX © Maxppp / LIU WEI/EPA/Newscom/MaxPPP

Plusieurs pays ont réagi en chaîne après l'accident du Boeing 737 MAX d'Ethiopian Airlines au dessus de l'Ethiopie. Le crash a fait 157 morts. Cet accident ressemble à celui d'un autre Boeing 737 MAX en octobre de la compagnie malaisienne Lion Air. Une mise à jour du logiciel de ces appareils pourrait être la cause de ces deux crashs. 

Les directions de l'aviation civile d'Australie, de Singapour, de France, d'Allemagne, du Royaume Uni et d'Irlande ont décidé mardi d'interdire le survol de leur espace aérien aux Boeing 737 MAX.  Idem pour Oman, la Malaisie, la Corée du Sud, Singapour, l'Indonésie, la Mongolie, l'Australie et la Chine qui empêchent également tout Boeing 737 MAX de décoller ou atterrir sur leur territoire. 

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a fini par, mardi soir, suspendre tous les vols de Boeing 737 MAX en Europe. L'agence suspend les vols dans le ciel européen et interdit les décollages, atterrissages effectués par des exploitants de pays tiers "à destination de, au sein de ou au départ de l'UE avec ces modèles."

Mercredi, le Canada et les États-Unis se sont résolus à clouer les Boeing 737 MAX au sol. Dans la soirée, le président américain Donald Trump a, à son tour, ordonné l'immobilisation de tous les avions de ce modèle ; "La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue" a t-il estimé. 

Des compagnies immobilisent leurs Boeing 737 MAX

Ethiopian Airlines (4 appareils), Gol (Brésil, 7 avions), Aeromexico (Mexique, 6 avions), Norwegian Air (Norvège, 18 appareils), Comair (Afrique du Sud, 1 avion), Aerolineas Argentinas (Argentine, 5 avions) et Cayman Airways (Iles Caïmans, 2 avions) ont immobilisé leurs Boeing 737 MAX 8. L'Agence fédérale de l'aviation (FAA) américaine a demandé à Boeing d'effectuer des changements "au plus tard en avril" sur des logiciels et sur le système de contrôle MCAS conçus pour éviter les décrochages.  

En Inde, les autorités ont imposé des mesures de sécurité supplémentaires aux équipes de maintenance au sol et aux équipages des avions. Les compagnies américaines Southwest (34 appareils) et American Airlines (24) ont fait savoir que les vols de leurs Boeing 737 MAX se poursuivaient pour le moment, de même que Turkish Airlines (11), l'italienne Air Italy (3), l'islandaise Icelandair (3) et la russe S7 (2).  Au Canada, Air Canada (24 appareils) et Westjet (13) n'ont pas annoncé qu'elles interrompaient les vols, tout comme flydubai (10), la polonaise LOT (six appareils) ou encore la compagnie à bas prix TUIfly (13). 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.