Quand la Chine investit en France, ce n'est pas seulement dans les vignobles... Le tout nouveau fonds franco-chinois (qui servira de modèle au futur fonds d'investissement franco-qatari) vient de signer son premier investissement : cinq millions d'euros pour Flexitallic Group, une PME qui fabrique des joints de haute technologie pour la pétrochimie et le nucléaire. Le fonds, qui pèse 150 millions d'euros, est abondé à 50-50 par la Caisse des dépôts, bras financier de l’État français, et la China Development Bank, l'un des établissements financiers les plus importants sous tutelle de Pékin. Il est géré par un partenaire privé : Cathay Capital Private Equity, et investira à parts égales dans des PME de croissance françaises et chinoises. Plus de détails dans "On n'arrête pas l'éco" ce samedi à 9h10, avec un reportage exclusif.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.