le magasin sephora des champs-elysées fermera bien à 21h
le magasin sephora des champs-elysées fermera bien à 21h © reuters

La plus haute instance judiciaire a confirmé l'interdiction du travail nocturne (après 21h) dans la boutique des Champs-Élysées du parfumeur. Le syndicat à l'origine de la plainte s'en réjouit, tandis que côté patronat, on fulmine.

La Cour de cassation a rappelé que le travail de nuit devait "être justifié par la nécessité d'assurer la continuité de l'activité économique ou des services d'utilité sociale" et estimé qu'il n'était "pas inhérent à l'activité" du commerce de parfumerie.

Cet arrêt vient ainsi confirmer, définitivement, la décision rendue par la cour d'appel de Paris en septembre 2013.

Contre la réalité économique ?

Profitant d'un trafic exceptionnel sur les Champs-Elysées, le magasin Sephora réalisait près de 20% de son chiffre d'affaires après 21h00. La chaîne de parfumerie a quant à elle toujours fait valoir que le travail de nuit était fondé sur le volontariat et que les salariés bénéficiaient d'une rémunération majorée.

Elle s'est refusée à tout commentaire sur l'arrêt de la cour de cassation mais le patronat a réagi plus globalement à la décision... Ils estiment que la décision est "d'un autre âge" et ne tient pas compte de la réalité économique

Guillaume Cairou est Président du Club des Entrepreneurs (au micro de Bruce de Galzain)

Cette décision repose sur des textes archaïques, déconnectés de la réalité du terrain. Il faut libérer le travail en soirée et le dimanche. On fait l'inverse de ce qu'il faudrait faire. Aucun pays dans le monde ne se pose la question délirante de savoir quand et comment doivent travailler les salariés alors qu'ils sont volontaires et beaucoup mieux payés.

Les règles encadrant le travail de nuit et du dimanche sont cependant amenées à évoluer, le Premier ministre Manuel Vals ayant confirmé le souhait du gouvernement d'aller vers plus de souplesse dans les zones touristiques.

Leader de la parfumerie dite "sélective" en France avec 31% de part de marché, devant Nocibé-Douglas (24,8%) et Marionnaud (21,4%), filiale du chinois AS Watson (groupe Hutchison Whampoa , 21,4%), Sephora est soumise à forte pression avec la concurrence des circuits de para-pharmacies et des nouvelles enseignes très agressives.

Le marché français des parfums et cosmétiques vendus en circuit "sélectif" (parfumeries, chaînes, grands magasins) a reculé de 1,5% en 2013, accusant une baisse pour la deuxième année consécutive, principalement impacté par la baisse des ventes des parfumeries indépendantes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.