[scald=108621:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - La crise financière est terminée et la reprise économique est amorcée, déclare Nicolas Sarkozy dans une interview au quotidien régional Ouest-France publiée mardi.

Le président-candidat vante en outre le rôle qu'il a joué avec la chancelière allemande Angela Merkel pour renforcer la gouvernance économique européenne.

"Je pense que nous sommes sortis de la crise financière, que la confiance revient et que nous sommes en phase de reprise économique", dit Nicolas Sarkozy.

"Que n'a-t-on dit des sommets entre Mme Merkel et moi ! Grâce à ces sommets, l'Europe est dotée d'un gouvernement économique qui a surmonté la crise grecque", ajoute-t-il.

Nicolas Sarkozy détaille par ailleurs son programme économique et promet, s'il remporte l'élection présidentielle en France, le recours à l'équilibre budgétaire à l'horizon 2016.

"Je respecterai l'objectif de 0 % de déficit en 2016", dit-il.

Le président sortant, qui sollicite un second mandat, rappelle notamment dans l'interview qu'il souhaite une gouvernance politique de la zone Schengen et la création d'un "Buy European Act" qui permette de réserver des marchés publics à des entreprises produisant en Europe ainsi que d'un "Small Business Act" réservant 20% des marchés publics aux petites et moyennes entreprises.

Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.