La Wii U sera-t-elle la dernière "vraie" console de jeu vidéo de salon ? La Playstation 4 et la X-Box 720 ne sont toujours pas annoncées. Et d'ailleurs, elles pourraient bien ne jamais voir le jour. Car le modèle économique du jeu vidéo est en plein bouleversement.

Vous venez d'acheter une Playstation 3 ou une XBox 360 ? Félicitations, vous venez de faire perdre de l'argent à son constructeur. Car oui, ces machines sont vendues à perte : le coût de fabrication de la console est supérieur à son prix de vente.

Ce qui va rapporter de l'argent aux constructeurs, c'est le fait qu'une fois la console achetée, déballée et installée confortablement sous votre télévision, vous ne pourrez... rien en faire, à moins d'acheter des jeux. C'est ainsi que le système fonctionne : les constructeurs cassent les prix pour que le parc de consoles soit le plus large possible. Chaque console est un client potentiel pour les autres produits, les jeux, qui eux rapportent de l'argent.

Quel rapport avec Nintendo ? Jusqu'ici la firme faisait un bénéfice sur chaque Wii vendue. Avec la Wii U la stratégie est différente : elle sera vendue à perte, mais rentabilisée dès l'instant où vous acheterez un jeu.

Florent Gorges dans les locaux de France Inter
Florent Gorges dans les locaux de France Inter © Radio France / Olivier Bénis

Dès lors, pourquoi ne pas tout simplement se passer de la console de jeu, cet appareil qui coûte de l'argent aux constructeurs ? C'est peut-être ce qui nous attend dans les années qui viennent, avec le développement du jeu dématérialisé et du "cloud-gaming".

Explications avec Florent Gorges, auteur de "L'Histoire de Nintendo" :

Il s'agira d'une simple interface, liée par exemple à votre téléphone ou à votre télévision, qui permettra de télécharger directement les jeux sur Internet. Actuellement, le jeu dématérialisé (forcément moins coûteux à fabriquer et à distribuer) passe nécessairement par les consoles : la PS3, la XBox 360, la 3DS proposent déjà ce type de services. La Wii U aura aussi un "eShop", un magasin virtuel où l'on pourra acheter directement les principaux jeux de la console. Mais à l'avenir, on peut imaginer un seul appareil, permettant de se connecter à différents services, et de jouer à distance, via Internet. Pourquoi pas une boutique de jeux Nintendo ? Une autre pour Sony, une autre pour Microsoft ?

Ce système, Nintendo semble vouloir l'éviter pour le moment, préférant lier intimement ses jeux et ses consoles. Il a d'ailleurs plusieurs fois refusé d'adapter ses licences (notamment la série Pokémon) sur d'autres supports, comme les smartphones. Bien joué ? Game over potentiel ? Le parcours de la Wii U dans les mois et les années à venir sera le meilleur test.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.