le procureur de bruxelles contre l'attribution de la nationalité belge à bernard arnault
le procureur de bruxelles contre l'attribution de la nationalité belge à bernard arnault © reuters

Le milliardaire français Bernard Arnault, directeur général de LVMH a fait transférer en Belgique il y a plus d'un an la quasi-totalité de sa participation dans le groupe de luxe, écrit Libération jeudi.

Selon le quotidien, qui ne cite pas ses sources, Bernard Arnault a réalisé cette opération en décembre 2011, en transférant 4 millions d'actions (31%) de Groupe Arnault, la holding familiale contrôlant l'intégralité de son empire dont LVMH, à la société belge Pilinvest.

Dans le même temps, Bernard Arnault a apporté à Pilinvest l'usufruit qu'il détient sur 48,5% du capital de Groupe Arnault, dont il avait déjà donné la nue-propriété à ses cinq enfants, ajoute le journal.

Comment a-t-il procédé ? Les explications de Régis Lachaud.

LVMH n'a pu être joint dans l'immédiat. Cité par Libération, un membre de l'entourage de Bernard Arnault déclare que le montage "juridiquement impossible en France" aurait uniquement pour but "d'assurer la pérennité et l'intégrité de son groupe en cas de décès accidentel".

Bernard Arnault, qui nie toute motivation fiscale, a demandé la nationalité belge en septembre, mais le procureur de Bruxelles s'est prononcé contre il y a deux semaines.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.