L’organisation internationale du vin et de la vigne publie ce mercredi les chiffres du vin dans le monde. Si la France figure sur le podium, elle n’est pas à la première place.

En2016, c'est en Espagne que la surface viticole est la plus dense et en Italie qu'on a produit le plus de vin
En2016, c'est en Espagne que la surface viticole est la plus dense et en Italie qu'on a produit le plus de vin © Maxppp / Pierre Heckler

Globalement, cinq pays se partagent 50% du vignoble mondial, à savoir l’Espagne (13%), la Chine (11%), la France (11%), l’Italie (9%) et la Turquie (6%).

La Chine accroît encore sa surface viticole

C’est en Espagne que la surface viticole est la plus importante dans le monde avec 975 000 hectares de vignes en 2016, soit une hausse de 0,8% par rapport à 2015. La deuxième place revient donc à la Chine avec 847 000 hectares de superficie viticoles, soit 17 000 hectares de plus qu’en 2015. En France, il y a 785 000 hectares de vignes. La Turquie a connu une très forte baisse de sa surface viticole en un an (-17%) mais est tout de même le 5e pays en surface viticole au monde avec 480 000 hectares de vignes.

La production mondiale de vin est en baisse par rapport à 2015 avec 267 millions d’hectolitres de vin produits en 2016, soit 3% de moins. Ce sont 242 millions d’hectolitres qui ont été consommés, un chiffre qui est en légère hausse comparé à l’année précédente.

La France, 2e pays producteur et consommateur mondial de vins

C’est l’Italie qui détient la place de premier producteur mondial avec près de 51 millions d’hectolitres produits en 2016, suivie par la France (avec 43,5 millions d’hectolitres) et l’Espagne (39,3 millions d’hectolitres). Les États-Unis sont à la 4e place, loin derrière avec un peu moins de 24 millions d’hectolitres de vin produits en 2016.

La consommation reste stable en France, avec 27 millions d’hectolitres en 2016, ce qui représente quasiment 52 litres de vin par habitant. Les États-Unis restent le premier pays consommateur de vins, avec plus de 31 millions d’hectolitres consommés l’année dernière.

Réécoutez l'invité du 13 heures : Jacques-Olivier Pesme, responsable de l'école de commerce Kedge Business School, spécialisée dans le vin

"Aujourd'hui, de plus en plus de personnes consomment du vin à travers le vin mais on consomme moins de vin dans les gros pays consommateur de vins", estime Jacques-Olivier Pesme. "Il y a de plus en plus de pays producteurs de vins dans le monde, ils sont une centaine aujourd'hui. (...) Mais certains sont de tout petit pays producteurs. On trouve des producteurs de vin au Canada, par exemple (...) au Vietnam, au Cambodge aussi", a ajouté ce spécialiste du commerce du vin. "La Chine est un grand pays producteur de vins car il y a une dizaine d'années, la Chine a découvert un engouement pour le vin (...) donc on stimule la production de vins en terre chinoise. On sait que la Chine sera demain un producteur majeur de vins."

Retrouvez l'intégralité de l'étude de l'Organisation internationale de la vigne et du vin ici

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.