Fitch Ratings a annoncé vendredi avoir abaissé la note souveraine de la France de "AAA" à "AA+". Fitch était la dernière des grandes agences de notation qui accordait encore à l'Etat français la note suprême "triple A".

L'agence explique prévoir désormais que l'endettement brut de l'Etat culminera à 96% du PIB en 2014, avant de baisser progressivement jusqu'à 92% en 2017. Elle anticipait en décembre un rapport dette publique/PIB culminant à 94% avant de revenir à moins de 90% en 2017.

Elle avait observé, lors de son précédent examen de la note française, que cela représentait la limite d'un endettement compatible avec un rating AAA.

La réaction de Karine Berger, économiste et député des Hautes-Alpes

Il ne faut pas surintépréter les jugements des agences de notation.

Fitch dégrade la France
Fitch dégrade la France © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.