Les personnels des urgences du plus grand hôpital parisien protestent contre l'accueil "indigne" réservé aux patients. Un plan de restructuration viserait à "passer les effectifs au peigne fin", en clair, à supprimer des emplois.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.