Après Orange et Bouygues, SFR chiffre ses pertes d'abonnés à 200000 depuis l'arrivée de Free sur le marché. Mais Jean-Bernard Lévy, patron de Vivendi, maison mère de SFR, va plus loin: il accuse l'Etat d'avoir favorisé l'arrivée du nouvel opérateur.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.