C'est aujourd'hui que le prix du gaz augmente de 2%, malgré un avis défavorable de la Commission de régulation de l'énergie. Selon elle, ce n'est en effet pas suffisant pour couvrir les coûts d'approvisionnement de GDF Suez. Mélanie Domange.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.