Il y a un an, la Cour d'appel de Paris avait donné raison aux syndicats de Vivéo qui contestaient un plan de 64 licenciements l'entreprise étant en bonne santé. Vivéo s'était pourvu en cassation et la plus haute juridiction française lui a donné raison.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.