Selon les chiffres de l'Insee publiés ce jeudi matin, la France compte 2,7 millions de chômeurs au premier trimestre 2017.

Les chômeurs sont 79 000 de moins en 2016, par rapport à 2015, selon les derniers chiffres publiés par l'Insee
Les chômeurs sont 79 000 de moins en 2016, par rapport à 2015, selon les derniers chiffres publiés par l'Insee © AFP / Philippe Huguen

François Hollande laisse-t-il, comme l'ancien président l'a déclaré dimanche 14 mai, "le pays en meilleur état que celui qu' [il] a trouvé" ?

Du point du vue du chômage, c'est à peine mieux. Au premier trimestre 2017, le taux de chômage est de 9,6% en France (9,3% en France métropolitaine), soit son plus bas niveau depuis 2012, selon l'Insee. Il enregistre une baisse de 0,4 point, ce qui correspond à 115 000 chômeurs de moins pour ce premier trimestre. Au premier trimestre 2017, la France compte ainsi 2,7 millions de chômeurs.

En 2016, le nombre de personnes sans emploi a également baissé, par rapport à 2015, pour s'établir à 3 millions de chômeurs en France métropolitaine. Sur un an, le chômage baisse de 0,3 point.

Mais cette baisse n'est qu'un frémissement, quand on sait que les personnes dans le "halo" du chômage sont 44 000 de plus en 2016, par rapport à 2015. Ce sont ces 15-64 ans qui ne rentrent pas dans la définition de chômeur au sens du Bureau International du Travail (c'est-à-dire, une personne de 15 ans ou plus qui est sans emploi, disponible pour travailler dans les deux semaines, a effectué pendant le dernier mois une démarche active de recherche d'emploi ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois) mais qui souhaitent travailler. Cette définition exclut donc 1,6 million de personnes des chiffres du chômage. Halo qui est aussi en hausse au premier trimestre 2017 avec 20 000 personnes de plus, soit désormais 1,5 millions de personnes qui souhaitent travailler mais ne sont pas répertoriées comme étant au chômage au sens du BIT.

Chiffres auxquels il faut ajouter ceux du sous emploi, qui regroupe les temps partiels subis et le chômage partiel. En 2016, le sous emploi concerne 6,5% des salariés, essentiellement des femmes et des employés non qualifiés.

Le chômage de longue durée se stabilise en 2016. 44% des chômeurs sont sans emploi depuis au moins un an. En 2016, le taux de chômage global atteint 10,1 %. À l'arrivée de François Hollande en mai 2012, le taux de chômage était de 9,8%, soit un taux identique qu'à celui de mai 2017. C'est en 2008 que le taux le plus bas des années 2000 est enregistré, avec 7,1% de chômeurs. Par la suite, il n'a cessé d'augmenter pour se stabiliser à 10% en 2014. Les jeunes actifs (15-24 ans) sont particulièrement concernés.

Les taux de chômage sous les différents gouvernements, de 1981 à 2017
Les taux de chômage sous les différents gouvernements, de 1981 à 2017 © Visactu / Visactu

En 2016, 26,2 millions de personnes ont un emploi et pour une grande majorité d'entre elles, sont en CDI. Malgré une baisse depuis dix ans, le CDI reste la norme en matière de contrat de travail. 85,3% des salariés sont en CDI en 2016, c'est 1,5 point de moins qu'en 2006, 10,5% en CDD, 2,7% en intérim et 1,6% en contrat d'apprentissage. Parmi ces actifs qui travaillent, 88,2% sont salariés.

En 2016, 67,6% des femmes de 15-64 ans sont actives, contre 75,4% des hommes. 12,3% d'entre elles sont en CDD contre 8,6% des hommes. Elles sont quatre fois plus nombreuses que les hommes en temps partiels, soit 30,1% (8,2% pour les hommes).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.