Etude Terra Nova sur le marché du travail
Etude Terra Nova sur le marché du travail © Radio France

La moitié, voire les deux tiers des offres d'emploi est concentrée dans le centre des grandes agglomérations urbaines françaises, alors qu'un quart seulement de la population de ces agglomérations y habite. C'est l'une des conclusions d'une étude menée à la fois par le think tank Terra Nova et le site internet de recherche d'emplois Jobi-Joba.

Grâce aux données massives décryptées par les algorithmes du site , l'étude a pu porter sur des chiffres très récents, ceux de l'année 2015, et massifs. Six millions d'offres d'emploi et un million de demandes dans les quinze plus grosses agglomérations françaises ont été analysées.

Le centre des agglomérations concentre non seulement le plus d'offres, mais ce sont aussi des offres d'emploi de meilleure qualité.

Plus de CDI dans le centre

En terme de superficie les centres d'agglomération sont des confettis, souligne Terra Nova. En revanche ce sont des monstres en terme d'activité économique.

Pour le patron de Jobi-Joba, Thomas Allaire, la concentration des emplois dans les villes-centre n'est pas une surprise. Mais l'étude livre aussi un autre enseignement plus étonnant : plus on se rapproche du centre, plus les offres d'emploi sont de qualité.

On ne s'attendait pas à ce qu'il y ait 50 ou 60% des offres d'emploi dans les villes-centre, que ce soit beaucoup plus des CDI que dans les zones périurbaines, ou que les salaires soient significativement plus élevés pour les emplois en ville-centre.

Ce n'est pas un problème à condition que les demandes recoupent les offres en terme géographique. À conditon surtout de pouvoir accéder à ces emplois dans les centres urbains.

Thierry Pech, directeur général de Terra Nova, estime que les principales victimes sont les catégories modestes qui habitent loin du centre :

Lorsque vous devez prendre votre voiture, il faut mettre de l'essence, payer l'assurance, payer le stationnement [...] Ce sont eux qui paient le plus chers la mobilité.

L'enjeu est donc social, mais aussi écologique puisque ces déplacements en voiture sont également coûteux en terme de bilan carbone.

►►► ALLER PLUS LOIN | Lire l'intégralité de l'étude de Terra Nova - Jobi Joba

L'exemple de Paris

Étude Terra Nova sur le marché du travail dans les grandes aires urbaines en 2015
Étude Terra Nova sur le marché du travail dans les grandes aires urbaines en 2015 © Radio France
Étude Terra Nova sur le marché du travail dans les grandes aires urbaines en 2015
Étude Terra Nova sur le marché du travail dans les grandes aires urbaines en 2015 © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.