Le RSA en partie remplacé par la prime pour l'emploi
Le RSA en partie remplacé par la prime pour l'emploi © PHOTOPQR/L'ALSACE / PHOTOPQR/L'ALSACE

Manuel Valls doit présenter aux partenaires sociaux la nouvelle prime d'activité. Elle naît de la fusion du RSA activité et de la prime pour l'emploi. En débat cet été avec la loi Travail, elle est censée être plus efficace mais toucher moins de monde.

La prime pour l'emploi et le RSA activité ont chacun un problème :

  • Le RSA activité , qui sert de complément pour les petits salaires et qui est versé tous les mois, n'est pas souvent réclamé : 60% de ses bénéficiaires potentiels ne le demandent pas car la démarche est trop compliquée. En conséquent, il ne profite qu'à 700 000 personnes .

    • La prime pour l'emploi , qui est versée une fois par an sous forme de crédit d'impôt au mois de septembre est mal ciblée. Elle bénéficie à plus de six millions de foyers , sans doute trop, pour un montant très faible : 36 euros par mois en moyenne.

La prime d'activité pour les 18/25 ans ?

La fusion des deux aides devrait permettre de créer une prime plus cohérente. Elle sera versée tous les trimestres et concentrée sur les travailleurs qui gagnent en 570 et 1 360 euros nets , soit entre 0.5 et 1.2 SMIC. Elle devrait au final concerner quatre millions de bénéficiaires pour une enveloppe de quatre milliards d'euros ce qui correspond au budget du RSA activité et de la prime pour l'emploi cumulés.

Son montant maximum avoisinera les 200 euros. Autre nouveauté : cette prime sera ouverte aussi, sous certaines conditions à préciser, aux 18/25 ans qui n'ont pas accès aujourd'hui au RSA ce qui répond à une demande forte des associations caritatives.

La nouvelle prime d'activité
La nouvelle prime d'activité © Radio France

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.